Sphair : mission accomplie !

Publié le par Swiss-Tiger

Sphair, qu'est-ce que c'est ? Sphair est une évaluation aéronautique ouverte aux jeunes suissesses et suisses souhaitants faire une carrière dans l'aviation militaire, ou civil. Cette évaluation remplace les anciens, et très connus, cours IAP.


Au début.... la passion, le screening

Étant depuis tout petit passioné par l'aviation, je souhaitait (et je le souhaite toujours) en faire mon métier, plus précisément une carrière de pilote militaire.

L'année dernière, je m'étais enfin décidé à m'inscrire pour cette évaluation (www.sphair.ch). Après avoir répondu à un questionnaire sur le site, je me suis inscris pour le screening au mois d'octobre, première grande étape de Sphair.

Le screening est constitué d'un test d'anglais, de tests de concentration, calculs mentals, techniques..... Cela se déroule durant une journée au FAI (Fliegerlische Artzlische Institut-- Institut de médecine aéronautique) à Dübendorf. Pour moi, la journée a débuté à environ 9H00, et s'est achevée vers 17H00.
Les résultats du screening sont arrivés par E-Mail le jour suivant : J'avais réussi le screening et pouvait donc m'inscrire pour la formation de vol, l'étape suivante.

La formation de vol

La formation de vol dure deux semaines. Durant ces deux semaines intensives, 11 vols sont effectués avec un instructeur.

J'avais rendez-vous le 19 juillet dernier à l'aérodrome de Neuchâtel LSGN. La formation était assurée par l'école d'aviation Air-Espace et a duré jusqu'au 31 juillet. Nous étions 6 candidats ; 5 suisses romands et un tessinois. (Salutations à vous si vous passez par là !! )

Au mois de juin, j'avais reçu de Sphair deux classeurs, la carte OACI de la Suisse, le Pilot Logbook ainsi que la tenue vestimentaire. Une partie d'un des classeurs devait être étudiée. Lors du premier cours, nous avons été testés sur cette matière.

Durant les cours, en plus des vols, nous avions des cours théoriques, les préparations aux différents vols (les Briefing). Les journée commençaient à 7H00 avec la préparation des avions, et se terminaient aux environs de 18H30, puis se prolongeaient jusqu'à 22H00. Ce laps de temps était consacré à l'étude.

Les avions

Nos avions étaient des AS-202 Bravo. Ces avions ont été construits dans les années 70 par les usines helvétiques FFA, et par les usines italiennes Marchetti. Entièrement métallique, il a été utilisé dans quelques armées comme avion d'entraînement.



L'école Air-Espace en possède deux exemplaires identiques (à l'exception du transpondeur), le HB-HFK et le HB-HFH. Ces avions sont équipés d'un moteur Lycoming de 160CV, peuvent emporter au maximum 3 personnes. Le bravo emporte 160 litres de carburant, et est même certifié pour la voltige légère.



Les vols

Durant ces deux semaines, nous avons effectué 11 vols d'environ 45-55 minutes. Au total nous avons volé durant 8H15
Lors de la première semaine, les vols étaient consacré à la pratique des 4 Fundamentals, c'est à dire virages, montées, descentes et vol en palier. Tout ces vols se déroulaient dans deux zones : la zone W (Whiskey) qui se trouvait au-dessus du lac de Neuchâtel entre Yverdon-les-Bains jusqu'à un peu plus loins que Estavayer ; et la zone E (Echo) qui se trouvait au-dessus des lacs de Neuchâtel et de Bienne.
Au deuxième vol déjà, nous devions décollé nous-mêmes, mais toujours avec un peu d'aide de l'instructeur. Mais plus on avançait, moins l'instructeur intervenait.

Les vols de la deuxième semaine étaient un peu plus variés : on avait des circuits d'aérodrome avec Touch-And-Go, Go-Around, exercices de décrochage, virages à 45° et 60° d'inclinaison, vols de navigation...


 


 













Le mercredi nous avons effectué un vol de navigation jusqu'à Lausanne et retour à Neuchâtel.

 

 

Ce jour-là, nous avons aussi reçu la visite de l'inspecteur du cours Sphair qui est arrivé avec le nouvel hélico des Forces Aériennes, un EC-635. Nous avons chacun eu avant le dernier vol un entretien d'une dizaine de minutes avec lui.

 

Le 11ème et dernier vol se déroulait avec, non pas notre instructeur habituel, mais avec l'inspecteur. Bien que la réussite du cours ne dépende pas seulement de ce vol, c'était quand même le vol où il fallait quand même bien s'appliquer.

Pour la dernière journée, un troisième Bravo a été amené depuis Berne. Bien que l'aspect extérieur soit le même, il en était tout autre de l'intérieur. En effet ce Bravo, le HB-HEZ, n'a pas été refait et possède toujours le cockpit d'origine.

 

 



Et finalement, ces deux semaines se sont achevées le vendredi 31 juillet, date à laquelle nous avons tous reçu notre certificat et les recommandations pour une future carrière dans l'aviation.

 
Photos : (Cliquez sur l'image pour agrandir) 1) Le HB-HFH de retour du dernier vol.  2) Le cockpit du HFK.  3) Le HFK en montée après un Go-Around.  4) Le HFH à l'atterrissage avec l'inspecteur comme passager.   5) Le MI-26 à Lausanne  6-7 et 8 Vol de retour de Lausanne à Neuchâtel (J'avais passé l'appareil photo à mon instructeur)  9) L'inspecteur arrive !  10) L'EC-635.  11) Le HB-HEZ au premier plan, et le HFH à l'arrière plan.  12) et 13)  Le cockpit du HEZ..... et celui du HFK... Il y a une certaine différence ;-)
 

Publié dans Aviation

Commenter cet article